top of page

Un passe-temps VS. créer un entreprise



« ... Et quelque chose dans la façon dont elle a touché la bordure (de sa robe) m'a fait demander si elle l'avait fait, et si elle était rayonnante avant, maintenant elle était radieuse : Oui ! a-t-elle répondu. Wow! C'est magnifique. Avez-vous une boutique Etsy ou... ? Et soudain, c'est comme si toute la lumière s'était éteinte dans la pièce. Elle a baissé les yeux d'un air désespéré. Non, soupire-t-elle. Tout le monde me dit que je devrais le faire, mais je ne saurais pas par où commencer. J'ai reconnu le regard d'une femme soudainement submergée par les attentes des gens à son égard. J’ai reconnu le regard d’une femme soudainement dépassée par les attentes des gens à son égard. ... »


Je dois admettre que j’ai été intrigué par le titre de cet article The Modern Trap of Turning Hobbies Into Hustles. Et après l'avoir lu, j'ai adoré son contenu et son message. C'est un rappel, quelque chose que nous devons comprendre, que ce n'est pas parce que nous aimons faire quelque chose, que nous sommes passionnés par quelque chose, que nous sommes doués pour faire quelque chose, que nous voulons en faire notre travail, une obligation ou quelque chose que nous devons faire chaque jour.


J'ai un passe-temps. C'est la peinture à l'huile et c'est quelque chose qui me procure beaucoup de détente et de plaisir. Je me suis également rendu compte que je ne voulais pas en faire mon job. Je veux conserver la joie, la détente et ne jamais ajouter une obligation à ma passion. Ceci étant dit, je pense qu'il faut faire la distinction entre un hobby et une passion. Mon hobby, c'est la peinture. Ma passion est de sentir la texture et de laisser la peinture faire son travail. Ma passion et mon travail consistent à trouver un moyen d'inspirer et de sensibiliser les gens afin qu'ils puissent trouver la voie qui leur convient le mieux et créer un bonheur qu'ils n'avaient pas auparavant. Cette passion se traduit en fait par une activité de coaching et de formation. Elle ne se traduit pas dans mon activité de peintre. Les deux sont distincts. Les deux sont séparés. Et elles le resteront.


Cet article nous rappelle que ce n'est pas parce que nous sommes passionnés par quelque chose, qu'on fait quelque chose de bon et que nous pouvons créer une entreprise, qu'on devrait la créer. [Read the complete article here in English.]

 

Il faut beaucoup réfléchir avant d'envisager la création d’une activité parallèle, d’une entreprise de week-end ou même d'une entreprise à temps plein. On doit prendre le temps de réfléchir si ce n'est que quelque chose qui nous passionne ou si c'est bien et bel quelque chose qu'on aimerait faire à tous les jours, toutes les semaines, tous les mois peu importe notre envie. C'est une question si importante que peu (selon mon expérience) de personnes prennent le temps de se poser.


Merci à Molly Conway pour cet article.

1 vue
bottom of page